Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Stéphane ASSENMACHER
3 décembre 2021
La SaintéLyon, une course pas comme les autres, 27 Novembre

La SaintéLyon, une course pas comme les autres, 27 Novembre

La SaintéLyon est une course mythique créée en 1952 par les clubs de cyclotouristes stéphanois et lyonnais qui s'ennuyaient un peu pendant les mois d'hiver et avaient décidé de faire une randonnée à pied reliant les deux villes par le GR7. Partis à 23 la première année, c'est maintenant plus de 10 000 runners qui parcourent les Monts du Lyonnais la nuit, dans le froid, la neige, la pluie et la boue.

Cette année, 3 Ajaïstes étaient au départ, Mickael Courtain qui n'a pas trouvé mieux que de faire l'Aller-Retour , (oui c'est possible!), une LyonSaintéLyon soit 156 km et Cora et Stephane qui s'élançaient sur le 78km.

A grand Bravo à eux car les résultats forcent le respect:

Mickael finit 4ème au général et 3ème de sa catégorie!

Stéphane et Cora terminent en moins de 10h00!

On félicite aussi Tom Austrui, fils d'Anne Sophie et de Richard, qui finit 13ème du Général et 1er espoir en 6H54. On va le retrouver sur d'autres trails, c'est certain.

Stéphane nous raconte cette folle aventure;

"Arrivé samedi 16h a là Halle Tony Garnier. On récupère nos dossards et on fait un p’tit tour sur le salon du running. Un petit passage au niveau de l’arche d’arrivée pour la remémorer dans les moments compliqués de la course. Puis on reprend la route pour Saint Étienne et se préparer pour ce nouveau défi, la pression monte.

On retrouve Mickael qui lui a déjà fait l’aller de la LyonSaintéLyon et nous donne quelques petits conseils. On hésite encore sur « Short-cuissard ou long », finalement on part sur le long, la neige commence à tomber et le froid est annoncé.

23h00 : on va sur la ligne de départ, on remercie encore nos deux assistants qui nous permettent d’être dans un confort au niveau gestion des affaires Kevin et Florian. On arrive face à cette arche de départ et on remarque qu’on est plutôt bien placé puisque on va partir sas 2 derrière les élites et ceux de la LyonSaintéLyon. Ça y est on y est, après plusieurs semaines d’entraînement on va pouvoir se frotter à la doyenne du Trail, l’objectif moins de 11h sera bien et entre 10h15-10h30 on aura été au top, une course pareille se respecte, tu ne sais jamais ce qu’il va se passer…

23h45 : C’est partiiiii, on sait tout de suite que ça va être une course dantesque, les chutes de neiges s’amplifient et le vent se lève. On fait 5Km sur du bitume à slalomer avant de se rapprocher des premiers dénivelés positifs pour aller vers le 1er ravito de Saint Christo en Jarez. On est sur un bon rythme mais on fait attention de pas se cramer. On est trois ensemble Kevin Cora et moi. Benoit et Quentin sont devant on ne les aperçoit pas avec tout le monde. Puis vers le 10ème Km on revient sur Quentin seul qui n’est pas au top, on s’encourage et on reste sur notre rythme. Benoit doit être devant. Petite descente pour faire tourner les jambes vers le 15eme Km mais Kévin n’est plus là. On entame la longue ascension vers le premier ravito au 18ème Km et là à notre grande surprise Benoît nous double alors qu’on le pensait loin devant, il reste un peu avec nous et reprend son rythme. Voilà Saint Christo, on recharge les flasques tout va super bien.

storage?id=2013401&type=picture&secret=ZJBZA85KOBMaysAmas1QemmC9U5vvJQDr4ZBBlaL&timestamp=1638641620

Direction Sainte Catherine au 32eme Km (ravito 2), l’objectif de course est d’y arriver assez frais. La neige tombe toujours autant et avec les passages des autres coureurs ça devient glissants, on passe le long des chemins pour accrocher. On est très bien les jambes répondent super bien. Les montées et descentes verglaçantes s’enchaînent et au 25 km je me prends pour un patineur artistique je glisse sur une plaque, je pense tenir debout mais le concurrent à côté chute et me fait voler, Cora me met un 10/10 pour une double boucle piquée. Je repars immédiatement en m’assurant que la personne qui est tombée à côté se relève, tout va bien. Notre Kev nous appelle pour nous dire qu’il nous attend à Sainte Catherine. 3h56 de course et on arrive sur un bon rythme au ravito 2, Kev nous donne les sacs on se ravitaille mais on ne se change pas, tout va bien du coup on ne perd pas de temps on repart et on redonne les sacs à notre assistant de choc en sortant. Les jambes sont bien le cardio parfait. Ça nous rappelle le départ de notre course avec Yoann et Benoit sur la SaintExpress en 2019. Une belle côte se présente à la sortie de Sainte Catherine, Cora est impressionnante de puissance en côte et la passe plus facilement que moi, je préfère rester dans mon rythme pour pas griller trop mes cartes, je relance en haut les jambes un peu lourdes mais ça va et reviens sur Cora. Je sens quelques douleurs au bas ventre mais je sais que le froid y est pour beaucoup donc je me concentre sur le paysage blanc de cette SaintéLyon. Je passe les côtes en marchant au maximum les mains sur les genoux et je sens que j’arrive à récupérer en mangeant et m’hydratant.

Km 45 on arrive au ravito 3 Le camp - Saint Genou où on retrouve notre Micka parti 15 mn devant nous et nous dit qu’il est autour de la 15eme place. On repart tous les 3 ensemble ça fait du bien de courir en équipe. Il reprend son rythme et nous nous restons dans le notre. Les ascensions s’enchaînent jusqu’au au signal point culminant de cette course. Il neige toujours et le vent semble plus fort et nous single le visage. Des supporters nous encouragent, une ambiance de folie avec les cloches, la musique. Bravo à eux parce qu’il fait -5 degré ressenti -12, je leur demande si c’est nous qui sommes tarés ou eux pour rester la nuit comme ça dans le froid. En tout cas Merciii ça boost. On continue à bien relancer en haut des côtes et même agréablement surpris parce qu’on arrive à accélérer en passant sur les côtés pour éviter de tomber tellement les chutes s’enchaînent pour certains sur ces chemins bien glissants. On aperçoit au loin Soucieu et on arrive à accélérer un peu sur le plat, on est sur un super rythme, certes les jambes lourdes mais tout le reste est top.

Km 56 on arrive à Soucieu en Jarez ravito 4 où on retrouve notre Kev et on voit Kévin Boyet à côté, je comprends tout de suite qu’il a abandonné mais on ne pose pas de questions on reste dans la course. Je décide de vite me changer la 1ère couche ainsi que les gants et le tour de coup, Cora elle change juste son tour de coup et gants. On se ravitaille et on retrouve aussi Micka qui repart rapidement. Direction Chaponost les grosses difficultés sont derrière nous, on va pouvoir accélérer tout en gardant des forces pour pas s’user trop car il reste de belles difficultés. On se fait plaisir dans les singles et on relance toujours bien, une belle Remontada, plus de 200 places de gagnées. Chaponost en vue une ligne droite interminable sur le plat jusqu’au gymnase on sert les dents pour garder le rythme, tout au mental, le froid me soulage les cuisses et m’aide à récupérer. Cora toujours aussi impressionnante de facilité en montée et sur le plat.

Km 65 dernier ravito de Chaponost et 8h16 de course. On repart assez vite en assaillant de rester concentré sur nôtre gestion. Les singles sont bien plus praticables qu’il y a 2 ans. La neige laisse place à la pluie et on continue de doubler en pagaille, on se demande quand est-ce qu’on va prendre le mur dans la tronche. Il reste 8Kms et je regarde la montre pour une des rares fois depuis le départ, 9h02 de course. Je regarde une deuxième tellement je ne crois pas à ce chrono, calcule vite fait et m’aperçois qu’on peut être sous les 10h. On reste concentré une belle descente et pas de douleurs aux cuisses donc on accélère, face à nous la côte des aqueducs de Bonnant et son pourcentage à 20%. Aller on s’accroche on va le faire on y arrive à cette arche. Cora toujours plus vite que moi sur la deuxième moitié de course en montée prend une cinquantaine de mètres devant moi, impressionnante. On arrive en haut on relance toujours, purée qu’est-ce qu’on a mangé on arrive encore à tenir le rythme et même mieux. 4 Km de l’arrivée on arrive sur les hauteurs de Lyon et la descente des 200 marches avant les quais. On a toujours la force de descendre en courant, quel plaisir de se sentir aussi bien. Allller on va le faire. On passe les quais et les derniers escaliers avant de passer sur le pont Raymond Barre, des spectateurs nous applaudissent, le jour se lève, on se regarde avec Cora l’émotion nous envahit, on est en train de réaliser un truc de malade, on va aller chercher cette ligne et cerise sur le gâteau en moins de 10h. On passe devant les photographes, on se rapproche de la Hall en restant sur une allure incroyable de 5 mn/Km. Ça y est la Halle Tony Garnier est là, on se donne la main, Cora pense même à faire attention à la marche avant l’arche pour pas finir à plat ventre. L’émotion nous envahit, les larmes aux yeux on franchit cette ligne de la SaintéLyon avec un chrono de 9h48 pour 78km. Moins de 10h ce qu’avait dit Yoann à Benoit, énorme, quelle fierté, quelle joie et on arrive même à danser. Merciiiiiii mille fois à tous pour vos encouragements, ce suivi pendant la course, à notre Kev de nous avoir suivi toute la nuit, Yoann pour tous les entraînements, conseils qui nous font autant progresser, Kelu Bi Lencti pour cette belle prépa physique qui me permet d’être plus endurant. Merci aussi à mon Papa (Daniel) pour tous tes petits conseils. Bravo à tous les copains et surtout à toi ma Cora d’avoir été aussi forte, impressionnante de facilité en côte et sur les relances, d’avoir une nouvelle fois validé ensemble un défi extraordinaire avec la manière.

storage?id=2013403&type=picture&secret=D07cQXUGdCAbgK37Nay9stVJVARauultrB73GfU3&timestamp=1638641661

Place à la récupération avant de nouvelles aventures et défis"

Encore un énorme Bravo

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Trail nocturne du Vieux Semur, le 15 Janvier

Trail nocturne du Vieux Semur, le 15 Janvier

Malgré le froid, nos compères FiFi et Lolo ont affronté la nuit à Vieux Semur avec deux podiums...

Laurent SEURAT
16 janvier 2022
Cross départemental, Avallon le 9 Janvier 2022

Cross départemental, Avallon le 9 Janvier 2022

Ce n'est pas le petit cochon de l'AJA qui dira le contraire: un bon cross, ca doit se courir...

Vincent FONTAINE
9 janvier 2022
Trail O Duc de Quarré les Gaufres, le 18 Déc

Trail O Duc de Quarré les Gaufres, le 18 Déc

Ce samedi se déroulait la deuxième édition du Tail O Duc sous un superbe soleil. Kevin Rougeot,...

Kevin ROUGEOT
19 décembre 2021
Cross de Noël Avallon, le 12 Décembre

Cross de Noël Avallon, le 12 Décembre

Il fallait du courage et de l'envie pour venir courir au cross de Noël ce Dimanche.Mais à...

Marion LECOLLE
13 décembre 2021
Corrida Auxerre Annulée

Corrida Auxerre Annulée

La nouvelle vient de tomber!

7 décembre 2021
La SaintéLyon, une course pas comme les autres, 27 Novembre

La SaintéLyon, une course pas comme les autres, 27 Novembre

La SaintéLyon est une course mythique créée en 1952 par les clubs de cyclotouristes stéphanois...

Stéphane ASSENMACHER
3 décembre 2021