Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Jack MATIJA
27 février 2021
Dix erreurs à éviter par les néomarathoniens...et pas seulement !

Dix erreurs à éviter par les néomarathoniens...et pas seulement !

1) Ne pas respecter sa stratégie de course : Partir trop vite ou trop lentement : Là aussi, un marathonien de haut niveau et qui vise un chrono robuste ne démarrera pas à la même allure qu'un coureur débutant dont l'objectif est de boucler son premier marathon, ni même qu'un coureur expérimenté qui souhaite améliorer son record personnel.

storage?id=1453558&type=picture&secret=RMew4fKIFBH8sFFwqbXLlUjgv3inup3VyTotzusw&timestamp=1614452740

2) L'échauffement : Il n'est pas le même ni dans sa durée, ni dans son intensité selon qu'on courre le marathon en 2h30 ou en plus de 4 heures.

3) L'économie de course : Oublier que l'économie de course est un des facteurs essentiels de la réussite de son marathon est une des erreurs les plus communément commises par les marathoniens...et pas seulement les débutants. La Préparation Physique Générale (PPG) trouve ici toute sa justification. Le travail de foulée, le renforcement musculaire avec du travail de côtes une fois par semaine vous permettent d'envisager les choses avec confiance et sérénité.

4) Tester son alimentation avant le jour J: Ne jouez pas aux apprentis sorciers et assurez vous de la conformité du matériel et de la tolérance des aliments que vous emportez avec vous en course. Les sorties longues du dimanche matin permettent de se rassurer et de régler le problème.

5) Se tromper de matériel le jour de la course : Le moment n'est pas propice au changement d'habitude. Tout le matériel que vous embarquez en course doit être testé à l'entrainement, des chaussures à la casquette en passant par les chaussettes, le short, le débardeur ou les lunettes...Il ne faut pas avoir à se soucier de ce qui doit rester un détail le jour J, pour vous permettre de vous mobiliser sur d'autres fronts : Votre allure de course et la gestuelle de vos ravitaillements.

storage?id=1452288&type=picture&secret=PQfK3j3aQGUlJtCLFRvtFWSoAVvBFPRRu96qwaaO&timestamp=1614349819

6) Le ravitaillement : Négliger un ravitaillement peut être lourd de conséquences et pour tout dire rédhibitoire. Vous devez maîtriser la notion même de ravitaillement. Ravitaillement à la volée avec un gobelet. Il existe une technique qui évite de s'étrangler en buvant en courant.Les gels doivent être assimilés à un tempo défini à l'avance et pas au petit bonheur la chance. Toutefois vous devez rester lucide et savoir quand anticiper leur prise ou au contraire la retarder.

7) Mal gérer l'attente sur la ligne de départ : Tout ce qui se passe sur la ligne de départ est source de perte d'énergie. Arriver dans le sas avec la conviction que la préparation a été bien menée est le meilleur moyen de faire face au stress. Ne pas prendre froid en prévoyant un vieux vêtement dont on se débarrassera sitôt le coup de feu du starter retentit ou un sac poubelle assez large pour vous accueillir. Avec la chaleur corporel l'effet de condensation vous maintiendra au chaud pendant quelques précieuses minutes. Jusqu'aux derniers instants les étirements activo-dynamiques garantiront la mobilisation de vos muscles jusqu'au départ.

storage?id=1452290&type=picture&secret=Gp8cd30efOUj0c3HTUcnMgDZDkYcaQMOe6KcWBbP&timestamp=1614349833

8) Vouloir mettre les bouchées double en s'infligeant des séances d'entraînement massacrantes sous prétexte d'un présupposé retard dans sa préparation, N'oubliez jamais qu'une séance raté est une séance perdue. Inutile d'en faire deux fois plus la fois suivante. Cela n'aurait qu'une conséquence : vous épuiser...

9) Paniquer si vos dernières sorties ne sont pas à la hauteur de vos attente ou si vous les trouvez trop éprouvantes. Une fatigue en fin de préparation n'a rien de surprenant. Octroyez vous quelques jours de repos et faites confiance à la période de relâchement qui s'annonce. Le but de votre préparation n'est pas d'arriver cuit sur la ligne de départ.

10) Ne pas étudier le parcours et les spécificités de la course. Avec les outils connectés et l'expérience de vos camarades de club vous n'avez plus aucune excuses pour ignorer les difficultés que vous allez devoir affronter. Parcours, dénivelé, faux plats, longues lignes droites interminables, ravitaillement...Toutes caractéristiques qui doivent être intégrées à votre entraînement...

Et surtout : prenez plaisir à courir votre marathon !!!

Bonne course !

Tonton Jack pour les entraîneurs de l'AJA Marathon...

1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le renforcement musculaire

Le renforcement musculaire

Poursuivez ici selon votre inspiration... Plusieurs précautions s'imposent. La première...

Jack MATIJA
30 avril 2021
Dix erreurs à éviter par les néomarathoniens...et pas seulement !

Dix erreurs à éviter par les néomarathoniens...et pas seulement !

1) Ne pas respecter sa stratégie de course : Partir trop vite ou trop lentement : Là aussi, un...

Jack MATIJA
27 février 2021
Les principes de l'entrainement

Les principes de l'entrainement

Bonjour les Amis,Aujourd’hui j’aimerai intervenir sur les grands principes de l’entrainement en...

Jack MATIJA
6 février 2021
L'entrainement au Seuil

L'entrainement au Seuil

ou pour en finir avec l’ « acide lactique ».Amis Runners…bonjour,De quoi parle-t-on au juste...

Jack MATIJA
6 février 2021
La foulée

La foulée

Améliorer votre économie de course : la fouléeLe corps absorbe plusieurs fois son propre poids...

Jack MATIJA
6 février 2021
La nutrition

La nutrition

Poursuivez ici selon votre inspiration...Beaucoup d’entre vous prennent conscience que...

Jack MATIJA
5 février 2021